Le Clan Du Givre

Forum dédié à l'univers et au développement des backgrounds et des relations roleplay des GNistes membre de la Châtellerie Nantaise
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ballade en montagne parfaitement tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nahya
Membre
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 09/06/2017

Feuille de personnage
PV:
3/3  (3/3)
Métier:

MessageSujet: Ballade en montagne parfaitement tranquille    Lun 18 Sep - 0:11

Voila plusieurs heures que nous marchions, Refr et moi. Doucement, les sapins se fessaient de plus en plus éparses au fur et à mesure que nous montions. A l'inverse de la végétation, les cailloux devenait de plus en plus gros et nombreux. Je prenais garde de bien suivre mon frère de cœur sur le sentier qui devenais de plus en plus ténu; si tant est qu'il y ai encore un sentier sous la neige toujours plus profonde. Il connaissait bien mieux que moi ce flan de montagne, il s'y était déjà rendue pour faire ses cueillettes. De plus Refr est meilleur que moi pour éviter les pièges du terrain en milieux sauvage et accidenté. J'ai donc toute confiance en lui pour éviter de nous précipiter dans une crevasse caché par le manteau blanc.


D’ailleurs la neige épaisse de la montagne et la pente rendent notre progression plus fatigante. Mais ce n'est pas pour le plaisir que nous nous promenons dans le froid et la poudreuse. Tréga avait demandé à mon frère de lui ramener dès que possible un plante importante pour ses potions. Bien évidemment cette foutue plante ne pousse que en altitude, à des endroit bien spécifique et que peu de monde (dont le renard peu poilu) connaissent avec précision. Ce serait trop facile sinon... Refr m'avait demandé de l'accompagné comme Eowin était occupée ailleurs. Ce promener tout seul n'est pas prudent et une longue journée de marche est plus agréable quand on peut discuter un peu.



Nous nous rapprochons doucement mais sûrement  du lieux de récolte. Dans notre progression nous croisons un petit renfoncement dans un gros rocher offrant un abris propice à une petite pause salvatrice. Nous en profitons pour souffler un peu et  grignoter un morceaux. Je profite aussi de ce répit pour vérifier encore une fois mon équipement. Réserve convenable de nourriture pour une journée, outre d'eau, corde (ça sert toujours), couteau de chasse, briquet en état de marche, mousse sèche pour allumer un feux et une torche. Et le plus important, ou presque: une Vive bien aiguisée et huilée. La double lance est peu être un peu encombrante, mais tellement pratique.

Ce moment de pose est aussi propice pour profiter de la vue dégager qu'offre notre position. Nous surplombons la forêt noir qui, d'ici, ressemble à une mer verte pleine d'écume éclatante. Un peu plus loin je distingué le château, tout petit presque comme une maquette. Je trouve amusant de voir un édifice aussi imposant si réduit.
Je ne me laisse pas trop traîner à ma flânerie, il serait bon de rentrer avant la tombé de la nuit.
On y retourne ? dis-je à Refr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Refr
Nouvelle Recrue


Messages : 6
Date d'inscription : 11/06/2017

Feuille de personnage
PV:
3/3  (3/3)
Métier:

MessageSujet: Re: Ballade en montagne parfaitement tranquille    Mar 28 Nov - 8:56

Tréga m'avait demandé des plantes pour ses potions, connaissant bien la végétation de cette zone, presque par cœur si on exagérait un peu. J'avais fait mes provisions, avec l'habitude j'avais besoin de peu de nourriture comparé a une personne normale et je me décida donc de voyager léger histoire d'en avoir que pour une longue journée de marche et rentrer avant la nuit. C’était un peu ennuyant mais Nahya arriva et je me disait que ce serait pas si mal qu'elle vienne avec moi, elle ne serait pas un poids étant donné qu'elle était un des seules personnes pouvant suivre son rythme en terrain accidenté. C'est donc en sa compagnie que j'entama la marche vers le coin ou poussait cette fameuse plante. En temps normal j'y allait seul pour éviter de révéler mes coins de cueille mais le petit chat était une personne de confiance pour moi et je doutait pas un seul instant d'elle. La montée était rude et je plaignait Nahya de faire la randonnée avec sa lance. Très pratique et très encombrante a la fois pour la petite boule de poil. Un renfoncement salutaire était visible. Le renard et le chat pensèrent a la meme chose et je me posa pour prendre une petite pause bien méritée. le paysage était magnifique et cette seule vue devant moi suffisait a me rappeler a quel point j'aimait vivre en pleine nature

On y retourne ? Me demanda Nahya

Oui, je voudrais rentrer avant la tombée de la nuit, c'est très dangereux la montagne la nuit, on y voit presque rien et je voudrais inquiéter personne ...

Je rangea mes affaires dans mon sac de randonnée et aida Nahya a en faire de meme, prennant soin de bien eteindre le feu histoire de laisser aucune trace de notre présence. Mon instinct me hurlait de faire attention sans vraiment savoir pourquoi, je connaissait le chemin par coeur alors je ne voyait pas dans l'immediat d'ou le danger pourrait venir ...

Fais attention a toi ptit chat, je sait pas pourquoi mais je ne suis pas a l'aise aujourd'hui ...

J'en profite pour gratouiller un peu les oreilles du chat pour detendre l'atmosphére et la faire ronronner un peu, je me lasserait jamais de faire, peut etre qu'elel ferait pareil si j'avais des oreilles de renard comme elle ... Allez savoir ! Je me mit a sourire en la voyant adorer les gratouilles et me remit en marche, faisant bien attention a Nahya, jettant des petits coups d'oeil furtifs pour s'assurer qu'elle aille bien, c'etait plus fort que lui, il faisait genre de pas etre préoccupé par elle mais veillait toujours sur elle en secret ...

On est bientôt arrivés prés d'un endroit plus plat, ce sera plus agréable a marcher encore un petit effort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahya
Membre
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 09/06/2017

Feuille de personnage
PV:
3/3  (3/3)
Métier:

MessageSujet: Re: Ballade en montagne parfaitement tranquille    Dim 3 Déc - 0:25

Oui, je voudrais rentrer avant la tombée de la nuit, c'est très dangereux la montagne la nuit, on y voit presque rien et je voudrais inquiéter personne ... me répond Refyr.
J’acquiesce avec un léger sourire. J'imagine déjà Raggnar inquiet faire les cent pas à la maison. Sous son manteau de sévérité se cache un papa poule qui n'arrive pas toujours à rester caché. Sans oublier Hilde qui serait en train de le sermonner, sûrement à lui dire d’arrêté d'user le plancher et à lui demander à se rendre plus utile. Par contre, à ces pensées je me rend compte que j'ai oublie de prévenir que j'accompagnais mon frère. Là je risque un sacrés savon si on rentre trop tard.... voir même si on rentre tout court en faite....
Oups....
Je ne traîne pas à ranger mes affaires. Avec le petit coup de pâte de Refyr, c'est plié en moins de temps qu'il en faut pour le dire. Tant mieux. Par contre j'ai l'impression que le frérot est un peu tendu tout d'un coup, je me demande se qui peu bien se passer. Au moment où nous nous apprêtons à reprendre la marche il me dit
Fais attention a toi ptit chat, je sait pas pourquoi mais je ne suis pas a l'aise aujourd'hui ...

Et bien, il y a effectivement un truc qui le tracasse. C'est plutôt inquiétant, je fini moi aussi par devenir un peu nerveuse.
On dirait qu'il a sentit mon changement d'humeur, le voila qui commence à me grattouiller les oreilles.
Mais c'est pas le moment pour ces conner....
Mi mii miiou, ronroooooooon
Je n'arrive pas à le lui signaler par des mots, c'est vraiment trop agréable. Impossible de résister. Si il avait lui aussi des oreilles d'hybride, je pourrais faire jeu égale.

On reprend enfin la route une fois que mon tortionaire s'est décidé à me libérer. Je guette les alentours avec une attention plus que redoublée. Déjà on est assez haut dans les montagnes, qui c'est sur quoi on peut tomber. Ou plutôt quoi peu nous tomber dessus. Ensuite Refyr à sentie quelque chose. Il a beau être un humain pur souche, au fond de lui c'est un renard authentique. Je ne pense pas connaître quelqu'un avec un instinct aussi affûté que le sien.

Notre progression se fait sans encombre pendant un petit moment. Rien de bien particulier à signaler. La nature autour de nous est calme. Presque rien ne bouge autours de nous, à part un couple de lièvres qui à détalé en nous apercevant. Il y a aussi quelque nuages que le vent détache du sommet embrumé qui nous surplombe. Les volutes blanches une fois séparées du corps de la masse vaporeuse, dérivent dans le ciel, placides. Quand l'une d'elle passe devant le soleil, son ombre frappe le sol, et la zébrure sombre file devant nous, traverse monts et vallons plus vite que n'importe quel oiseau. Cependant je finis par me sentir observée.

On est bientôt arrivés prés d'un endroit plus plat, ce sera plus agréable a marcher encore un petit effort !
En effet, un peu plus haut la pente du terrain semble s'adoucir.
c'est pas trop tôt !
La marche à flan de montagne est fatigante, mon endurance finit par se faire grignoter petit à petit. Mais je ne le montre pas, je ne veux pas laisser apparaître une seule faiblesse à Refyr. Même si je cherche à donner l'impression que je me fiche de son avis, au fond je fais de mon mieux pour qu'il puisse toujours être fier de moi.

Une nouvelle ombre passe sur nous, toute petite par rapport à ses innombrable consœur. Encore un morceaux de nuage qui s'en va vers le vaste monde. Rien d’inquiétant.....
Soudain je me rend compte qu'au lieu de partir plus loin, l'ombre suit notre avancée centrée sur Refyr quelque mètres devant moi. Elle grossi vite, très vite, trop vite.
Dans la fraction de seconde où je comprend ce qui se trame, je bondit aussitôt. De tout mes forces et un peu plus, c'est une question de vie ou de mort. Je n'ai pas le temps de penser ni même de crier. Je ne peux que m'élancer vers mon frère, le pousser hors d'atteinte des serres de mort qui vont le frapper.
Le temps semble se suspendre. Je sens l'effort de chacun de mes muscles pour me propulser. Je vois passer devant mes yeux les quatre gros flocon que ma précipitation a fait décoller. Le dos de Refyr se rapproche de moi avec une lenteur insoutenable. Dans mon dos je finis par sentir un mouvement d'air, funeste augure. Et le renard est si proche et si loin de moi à la fois. Plus qu'un peu et j'y suis.

Pourvue que ce soit à temps !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ballade en montagne parfaitement tranquille    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ballade en montagne parfaitement tranquille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ballade en montagne
» Montagne de Buren
» Montagne
» Musée des troupes de Montagne.
» La ballade du charlatan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Du Givre :: L'île Du Clan :: La forêt noire-
Sauter vers: