Le Clan Du Givre

Forum dédié à l'univers et au développement des backgrounds et des relations roleplay des GNistes membre de la Châtellerie Nantaise
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique d'un Corbeau : La Mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven Octurna
Péon
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 26/07/2017

Feuille de personnage
PV:
3/3  (3/3)
Métier:

MessageSujet: Chronique d'un Corbeau : La Mission   Mar 12 Sep - 1:42

Le Messager vêtu de noir

C'était une nuit de printemps. Les cerisiers commençais leurs rigoureux et magnifique transformation. Le camps gardais son manteau hivernal, l'air était toujours aussi froid. Nous n'étions pas en alerte. Nul ne cherchais querelle a notre Clan. "Vivre et laissez vivre". Cela ce fit naturellement. Pas de pleine lune ce soir... Encore heureux. Elle était suffisamment présente et le ciel dégager laissais passez ses rayons qui éclairais doucement les alentours.
Soudain, un oiseau vola en ma direction et se décida de ce poser là. Sur mon épaule. J'ai l’air d'un perchoir ? Foutu piaf...Cela étant, ayant vécu auprès de rapaces et autres oiseaux de proies, j'aurai du m'y faire depuis le temps. Je le caressa et vit, accroché a sa patte, un petit rouleau de parchemin. J'appela un des gardes et lui demanda de prendre ma place, mais il refusa. Quelques pièce lui firent cependant changer d'avis.
Me dirigeant vers ma tente, l'oiseau voulais repartir. Je savais comment garder ce genre de bestiole a porter de bras : il lui fallait un intérêt pour rester. Je pris ma gourde et versa de l'eau dans sa bouche. Arriver a ma paillasse, j'alluma une bougie pour y voir un peu plus. Je chercha quelques biscuit que j'émietta et déposa au sol. J'avais toute son attention ! Je pris le parchemin en vol et l'oiseau dégusta sa récompense. J'ouvri le mot et, que ne fut pas ma surprise, de découvrir une écriture calligraphique et un parfum que seule les Nonnes avait.
C'est étrange...Comment ce piaf de mauvaise augure pouvais vivre là-dedans ? Vous l'aviez devinez je pense. Evidemment, cet oiseau était un de mes frères. Son pelage était magnifique mais l'armature de ses ailes, en revanche, était fragile. Il devais surement vivre en cage ou se déplacer sur ses pattes. Ses ailes lui servais rarement. Je lu : " Qui que vous soyez, aidez nous. Nous sommes prisonnières" .
Je tapota le mot. Le corbeau leva la tête. Il pensais que je lui parlais. "toc toc.toc.toc toc toc toc..". Il s'envola et atterri sur une carte.Il cherchais. "toc.toc.toc.". Là ! Au Sud de notre position. Une heure de marche, a peine. "toc toc toc toc.toc.toc toc. toc toc toc toc.." (S.O.S c'est ça ?) . 3 coups. Répété. Rapide et à la limite de lui. Il me suppliai. J'ai toujours eu confiance en Eux depuis que j'ai appris a les connaitres. "toc toc." . Pas de temps a perdre. Sac, couverture, maquillage et masque. Pret...mais...sans leurs accord...Oh et puis après ? Je devais faire mes preuves.
Sac paré, mais il me manquais des vivres. Sifflant l'oiseau, il refusa de me suivre. Tant pis. L'appat du gain après tout, c'est là le caractère du corbeau. Partant vers la Réserve, je couvrais mes arrières. Personnes ne devais me voir.
Revenant a ma tente, il était en train de finir son repas. Je souffla sur la bougie et partis. Arriver près d'un passage secret, je fût retenu et envoyer voler en arrière. Après ce plannage raté, une femme me tenais en joue...

(a suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Octurna
Péon
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 26/07/2017

Feuille de personnage
PV:
3/3  (3/3)
Métier:

MessageSujet: Re: Chronique d'un Corbeau : La Mission   Mar 12 Sep - 1:43

Raven Octurna a écrit:
Sur Le Départ pour ce lieu inconnu

Me remettant de ce vol, et toujours en joue, la femme me regarda dans les yeux. Je ne devina pas sur le coup qui m'avait fait un tel vol plané.
R : "Range ton arme s'il te plais...ma gorge est fragile"
Elle me tendis son bras et m'aida a me relevé. Me dépoussiérant les plumes, elle garda son arme en main. Elle s'avança dans la lumière de la Lune et je la reconnu. Je fut surpris.
R : "ELDRID ! Qu'est ce que...
E : Que compte tu faire le corbac' ? "me dit-elle sèchement

Soufflant doucement, je lui tendi le parchemin. Elle était perplexe et intriguée. Lisant le mot, elle me regarda et me rendis le papier. Elle se questionnais. Son visage trahissait ses pensées. Elle souris et pouffa doucement.
E : "Et tu compte y allez seul ?
R : Oui
E : Et sans armes ?
R : Je...Et bien...
E : Et tes techniques de combats ? hm ? Tu n'est pas assez combattant pour ce genre de mission..."

Elle disai vraie. Je n'était ni le meilleur, ni le plus agile, ni même le plus apte pour ce genre de péripétie.
E : "Cependant...ont dirai que tu cherche quelque choses, je me trompe ?
R : Oui. Si je réussi, je pourrai me regarder et me dire que des vies ont été sauvé. Quitte a en mourir."
Elle sourit une nouvelle fois. Comme si je lui avait sorti une bonne blague de feu de camp. Me tapotant l'épaule, elle décida de me donner un coup. Je l'avait mérité ont dirai. Les Vikings avait un sacré sens de l'humour...bizarre mais compréhensif. Et c'est qu'elle frappe fort en plus la petite !
Un silence pesant arriva. Nous nous regardions pendant 30 secondes, sans mots dire. Je l'a salua et tourna les talons. Me baissant vers le passage, elle me siffla. En me retournant, je vit une lame s'approcher. Pas de manière menaçante, mais comme si elle avait été envoyé. Je la saisi en vol. Le sabre de Eldrid était magnifique... Et dire que je failli mourir de cette même lame il y a 5 minutes.

R :" Merci...mais toi ?
E : T'en fait pas. D'ici ton retour, des hommes se serons battu pour moi. J'aurai un protecteur. Allez...file le Corbeau ! "
Rangeant son sabre dans mon fourreau, je me dit qu'enfin ce que m'avait fabriquer Nahya allais servir, et je sortis du camp.

Arriver a l'extérieur de l'enceinte, je me retourna une dernière fois et partis au pas de course.
Pas de temps a perdre. Le corbeau me rattrapa et se posa sur mon épaule. Ma course devais être lente pour m'avoir rattraper si vite. Au Sud. A 1 heure de ma position.
La Lune était dans sa dernière ligne droite. Un Couvent se dressa devant moi. Magnifique bâtiment. Voulant faire un pas, je vit un garde au loin et reconsidérera mon mouvement. Il fallais que je rentre. Une lueur de bougie s'alluma et le corbeau s'envola en sa direction. Son vole était discret. Il n'attira pas l'attention du garde. Je profita de l'instant pour le suivre, essayant de faire le moins de bruit possible.
Comment grimper sur ce mur ? Réfléchi Raven...Oh ! Le Chat ? Durant ma course folle, ma vision se troubla et je commençais a halluciner. Nahya courais devant moi et commença a grimper sur le mur du Couvent. C'était ça. Je devrais grimper. M'arretant près du mur, je vérifia que personnes ne m'avais entendu. J'en profita pour boire et manger une barre de céréale compresser. Drôle de nouriture mais les guerriers du clan avait trouver un moyen de transporter de grande quantité de nutriment dans une chose si petite. J'aurai assez de force pour grimper jusqu'a la fenêtre.
Courage. Rappel toi cette femme qui grimpais si agilement. Je mis mon masque et pria. Personnes ne devais me reconnaitre si je devais disparaitre. Une prise après l'autre. Arriver près de la fenêtre, le corbac toqua de son bec sur le carreau. La fenêtre et je profita de ce lapse de temps pour rentrer dans le lieu.
Une femme recula de peur et voulu crier mais je l'en empecha en mettant ma main sur sa bouche.

R : "Désolé de vous avoir effrayer ma soeur,mais ... je croit que ceci vous appartient."
Je recula,fouilla mes poches et lui tendi le mot. Elle le regarda et fit soulager. Elle me sourit et me serra dans ses bras. Et bien...merci de l’accueil. Je lui raconta mon histoire , et nous discutâmes quelques minutes. Une fois les présentation faites, elle m'expliqua la situation.Nous devions parler a la Mère Supérieur. Mais avec ces mercenaires dans le batiment, difficile de passez inaperçu avec ma tenue. Elle réfléchi et me tendi une robe de bonne soeur. Mes yeux s’écarquilla et mon corps fit un pas en arrière. Ah les gars..si vous me voyiez... Si je devais réussir, il me fallais me plier aux règles de camouflage et de conduite de bonne soeur. Elle m'expliqua les rudiment de base et me rassura. Elle serai avec moi a chaque instants. Pour l'heure, il fallais se reposer. Je dormi sous le lit de la bonne soeur avec une de mes couvertures. Elle rangea mon sac dans une dalle du mur.
Dès le lendemain, ma mission allais prendre tout son sens.

(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chronique d'un Corbeau : La Mission
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [NOUVELLE 40K] Le Corbeau
» Le Corbeau et le Renard (façon Pierre Perret)
» Le vol du corbeau de Gibrat
» L'épouvantail devient corbeau
» COMICS PLACE : la petite émission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Du Givre :: Carnet de voyage :: Les récits du Clan-
Sauter vers: